EKB7-01 : Les Profondeurs de Rocfaille

Troisième épisode du Cycle des Grandes Familles Marchandes (APL 2-12)
mercredi 2 décembre 2009
par  armenfrast
popularité : 62%

Un marchand du Mouqollad souhaite embaucher les aventuriers pour renforcer la sécurité d’un chargement jusqu’au village minier de Rocfaille situé sur les contreforts des monts Yatils réputés dangereux. Mais c’est peut être dans les profondeurs même de la montagne que rode le véritable danger.

BACKGROUND

Fashtri

Petite cité – pop, 10 000

Cette ville portuaire est nichée entre la forêt de l’Udgru et les collines de Yecha. Fashtri est la plaque tournante du commerce avec les nomades Tigre mais sa fortune vient de la forêt d’Udgru dont le bois est abattu, puis convoyé jusqu’aux chantiers navals d’Ekbir.

Les troubles frontaliers avec les nomades Tigre sont courants, surtout depuis que ceux-ci se sont mis à exploiter les riches filons d’argent et de diamant qui se trouvent dans les collines de Yecha.

En CY 578, la ville a été attaquée par 10 000 cavaliers barbares et a échappé de justesse à la destruction. Depuis lors, les intérêts commerciaux ont repris le dessus et les relations entre les deux nations se sont « normalisées » (Heurts frontaliers occasionnels entre pillards nomades et les patrouilles d’Ekbir).

La Famille Kel’igan

Cette famille est originaire de Fashtri. Initialement spécialisée dans le négoce des fourrures avec les nomades Tigre, son activité s’est étendue à tout ce qui touche aux métaux précieux et aux gemmes qui sont prospectées dans les collines de Yecha.

En moins de vingt ans, elle s’est hissée parmi les plus influentes du Califat. Cette progression fulgurante soulève la jalousie et la crainte de plusieurs familles marchandes. La situation de la famille Kel’igan demeure précaire malgré leur fortune. Leur plus grande préoccupation actuellement est d’obtenir la légitimité et la reconnaissance de leurs pairs et des autorités.

Le peuple Baklarran

Les Baklarrans sont des Nains des montagnes d’une très noble lignée qui vivaient autrefois au Nord des monts Sulhauts à l’époque de l’empire baklunien. Ils habitaient les formations naturelles extraordinaires connues sous le nom de Cônes de Splendeur des Baklarrans. Leurs rois détenaient la grande relique du peuple nain, la Hache des Seigneurs Nains. Décimés par la Dévastation invoquée, les quelques survivants furent sauvés par Al’Akbar, en même temps que les rescapés bakluniens. Les Baklarrans suivirent le Grand Prêtre durant la Deuxième Hégire et lui jurèrent fidélité éternelle à lui et à ses successeurs en témoignage de leur reconnaissance. Arrivés à Ekbir, les Baklarrans fondèrent un royaume en exil dans les profondeurs souterraines où ils défendirent le Califat contre les agresseurs venus du monde d’en dessous, l’Ombre-Terre.

Bien que soignés par la Coupe et le Talisman, les Baklarrans ont conservé des séquelles indélébiles de la Dévastation invoquée qui se transmettent de génération en génération. L’une des plus graves est le faible nombre de naissances de nouveau-nés de sexe féminin, ce qui limite grandement leur croissance démographique et maintient leur nombre à des niveaux trop faibles compte tenu des périls qu’ils doivent affronter. S’ils sont handicapés physiquement par les traces du Cataclysme, les Baklarrans n’ont rien perdu de leurs talents dans le travail de la pierre, des gemmes et des métaux. Ils réalisent encore des oeuvres magistrales dans ces domaines et leur ville secrète est une merveille souterraine même si on dit qu’elle n’est que l’ombre des palais creusés autrefois dans les Cônes de Splendeur. Ils ont également conservé quelques chefs d’oeuvre des temps anciens mais pas la Hache qui fut perdue dans les jours qui suivirent le Cataclysme.

Les Baklarrans sont majoritairement d’alignement loyal bon. Ils vénèrent Al’Akbar, fidèles aux califes et à la Foi exaltée, même s’ils ont conservé un culte aux dieux du panthéon nain et notamment à Moradin. Pour eux, il n’y a aucune incompatibilité à rendre hommage à Moradin et à suivre en même temps les préceptes du Grand Prêtre.

L’aspect physique des Baklarrans a été irréversiblement modifié par la Dévastation. Ils ont des cheveux blancs depuis leur plus jeune âge et leur barbe est blanche aussi. Leur peau se ride précocement ce qui donne une apparence de vieillard même à un jeune baklarran. Leurs yeux sont bleus et craignent le soleil. Pour cette raison, ils ne sortent jamais de leur royaume souterrain.

La Légion Baklarrane a fort à faire pour contenir ses ennemis. Les plus implacables d’entre eux sont d’autres Nains, les Nains gris ou Duergars. Ceux-ci vouent aux Baklarrans une haine inexpiable qui remonte à l’époque précédant le Double Cataclysme. D’autres créatures constituent également une menace, comme les Kobolds, qui s’allient parfois aux Duergars contre les Baklarrans.

La forteresse de Rocfaille

Deuxième siècle du calendrier AA...

Apres la fondation de la cité d’Ekbir, les Baklarrans sécurisèrent le premier niveau d’Ombre-Terre sur une très grande superficie. Ils découvrirent beaucoup de routes souterraines pouvant amener d’un endroit à l’autre très rapidement, grâce entre autre à d’antiques portails disséminés. Tout au Nord du Califat, aux abords des monts Yatils, se trouve une faille qui est large d’une trentaine de mètres sur environ cent mètres de longueur à la surface des hauteurs montagneuses. Cette faille devient de plus en plus grande en s’enfonçant dans les profondeurs d’Ombre-Terre. Nul ne sait si elle a une fin. Le flan de montagne sud à cette faille est appelé Rocfaille. Et loin sous là surface se trouvait un avant poste Duergar qui fût conquit par la légion Baklarran après une grande bataille. Les Baklarrans ont gardé cette forteresse pendant plus d’un siècle, luttant bataille après bataille contre les forces Duergars qui souhaitaient la récupérer. Hélas malgré toutes les améliorations apportées à la forteresse de Rocfaille les Courageux Baklarrans savaient qu’ils n’allaient pas tarder à plier sous le nombre. Ils décidèrent donc de piéger et d’emmurer tous les accès de la forteresse et même d’en faire s’écrouler une grande partie. Ils laissèrent des pièges pour sécuriser les quelques pièces encore en état où fût entassé beaucoup de matériel que le dernier groupe de survivants ne pouvait emporter. Ils fuirent ensuite par un passage secret qui lui-même fût protégé par un astucieux et puissant rituel magique. Seuls quelques individus réussirent à rejoindre la capitale Baklarran à travers les forces Duergars et les dangers constants aux tunnels d’Ombre-Terre. Pour l’armée Duergars, malgré l’effondrement de la forteresse de Rocfaille et l’impossibilité de la reconquérir, ce fut une victoire car ils chassèrent définitivement leurs ennemis ancestraux d’une zone qu’ils considéraient comme la leur.

De nos jours …

Gorkarran Brisacier est l’un des descendants des héros revenu de la forteresse de Rocfaille. Il a trouvé récemment d’obscures notes de son aïeul relatant les derniers évènements sur la chute de l’ancienne forteresse. Curieux, il procéda à divers recherches qui l’ont convaincu que la forteresse, presque oubliée au fil des siècles, devait sûrement encore renfermer des trésors. Il demanda alors l’autorisation officielle de s’y rendre avec une troupe réduite. Il choisit deux compagnons de route, triés sur le volet, un guerrier et un éclaireur, parmi des volontaires de la Légion Baklarrane. Le voyage fut difficile car la légion a perdu l’habitude de s’aventurer aussi loin de leurs zones sécurisées, lui-même avait même fallit devenir l’esclave de Formiens lors de la perte d’un de leur dernier avant-poste. Ils arrivèrent tout de même sans perte aux abords des profondeurs de Rocfaille.

Bien que les Duergars ne disposent plus d’avant-poste dans cette zone, des troupes de nains gris font quelques fois des expéditions dans les parages de la forteresse de Rocfaille. Et c’est l’une de ces unités qui découvra le nouveau passage percé par les mineurs du village minier de Rocfaille leur donnant ainsi un accès aux mines de Mithral dont ils ignoraient l’existence. Après avoir tenté d’espionner un peu, ils ont du tuer les premiers mineurs qu’ils ont rencontré et ils ont caché leurs corps afin de ne pas donner l’alerte. Mais ensuite ils ont capturé 3 autres personnes. Puis passé un certain temps et décidé à faire leur rapport, ils ont rebroussé chemin et c’est là qu’ils sont tombés nez à nez avec le groupe de Baklarrans. Un combat acharné s’en est suivi mais les nains de la légion, moins nombreux, tombèrent un à un sous les coups de leurs ennemis héréditaires. Seul Gorkarran Brisacier est encore vivant lorsque les aventuriers rejoignent le lieu du combat.

Les mines de Rocfaille

En début d’année 1018 AA, les mineurs ont découvert dans les profondeurs d’une mine de fer de nouveaux tunnels avec de riches filons de Mithral.

L’exploitation du fer a cessé au profit de l’exploitation intensive de la nouvelle mine de Mithral. Il y a une semaine, des mineurs en prospection ont percé un nouveau tunnel encore plus profondément découvrant ainsi un complexe de cavernes inconnues. Ces infortunés mineurs n’ont jamais pu faire leur rapport car un groupe de Duergars en maraude les ont interceptés par hasard, puis torturés et ensuite tués. Les corps ont été cachés donnant ainsi du temps aux Duergars pour espionner les mines. Suite à la disparition des mineurs, deux Askars accompagnés d’un mineur ont été envoyés à la recherche des disparus.

Eux même juste après avoir trouvé les traces des nains gris ont été interceptés par ces derniers et capturés pour en faire des esclaves. Depuis ce dernier incident, tous les mineurs sont inquiets et l’exploitation du Mithral se fait au ralenti. L’Amir chargé de la protection du village minier ne souhaite pas envoyer à nouveau ses soldats. L’arrivée des aventuriers est providentielle.

RESUME

Introduction : Les personnages débutent à Fashtri. Dans une auberge, Ils sont contactés par Kéfir Kel’igan un marchand du Mouqollad qui souhaite que les aventuriers escortent un convoi.

Rencontre 1 : Les personnages prennent quelques renseignements en ville avant le départ.

Rencontre 2 : Le convoi se met en route pour le village minier de Rocfaille. Les bandits du chevalier noir attaquent le convoi sur le chemin.

Rencontre 3 : Les personnages arrivent à Rocfaille et prennent connaissance des disparitions. Ils sont engagés pour retrouver les mineurs disparus.

Rencontre 4 : Les aventuriers parcourent les tunnels souterrains et rencontre une troupe de Duergars aux prises avec un groupe de Baklarrans.

Rencontre 5 : Les aventuriers explorent une ancienne forteresse naine où ils doivent affronter plusieurs épreuves pour atteindre le trésor des nains Baklarrans.

Extension de jeu optionnelle : Les personnages partent sur les traces de l’agent du chevalier noir espionnant à Fashtri.

Conclusion : Kéfir Kel’igan remercie et récompense les personnages tout comme les nains Baklarrans et éventuellement les autorités du Califat si l’agent du chevalier a été mis hors d’état de nuire.


Documents joints

Les Profondeurs de Rocfaille (EKB7-01)
Troisième épisode du Cycle des Grandes Familles Marchandes (APL 2-12)

Commentaires

Brèves

La Guerre de la 73e Sourate

samedi 8 octobre 2011

J’ai enfin pris mon courage à deux mains et j’ai scanné le scénario tiré de Backstab n°34 : La Guerre de la 73e Sourate, qui vient prendre sa place dans les scénarios Living Greyhawk Ekbir de l’année CY 591.

EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre

lundi 26 septembre 2011

Après deux ans, et au hasard d’un mail avec un collectionneur Australien, j’ai mis la main sur le scénario EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre.

Le Choc des Titans

mercredi 9 décembre 2009

Vous pouvez lire la description de cette bataille épique dans l’article EKB7-02S - Le Choc des Titans

EKB6-08 Force et Honneur

samedi 5 décembre 2009

Le mystère est levé - le module Force et Honneur porte le numéro EKB6-08. Le EKB6-07 étant en fait la 2e partie du module EKB6-06 Infestation.

Archives de la Triade

jeudi 3 décembre 2009

Gaël Richard m’a proposé de m’envoyer certaines de ses archives, on peut espérer découvrir des précisions passionnantes.

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 22 janvier 2017

Publication

174 Articles
Aucun album photo
21 Brèves
13 Sites Web
2 Auteurs

Visites

18 aujourd’hui
35 hier
77059 depuis le début
Aucun visiteur actuellement connecté