Ekbir

samedi 5 décembre 2009
par  armenfrast
popularité : 23%

[590 - 596] La menace Ataphade se précise sur le Dramidj. La tension monte entre les Ekbirites et les Ataphades.

[595] L’ancien Pacha de Tusmit (en exil depuis 15 ans) Jadhim-Orem, quitte Ekbir, et rejoint les rebelles du Nord de Tusmit.

[596] La flote Ekbirite lance un blocus de plusieurs semaines, suivi par un assaut sur le port d’Atios en territoire Ataphade.

[597] L’ Ile de Murenshi est capturée par les Ataphades

[597] Fragorox, le dragon est réveillé (ou ressucité) de son long sommeil (env. 8 siècles)

[597] La Coupe et le Talisman d’ Al’Akbar sont (re)découverts.

[597] Fragorox, blessé, s’enfuit vers Murenshi (et il détruit la ville de Murenshi, ainsi que la plupart des Ataphades qui occupaient l’ile)

[597-598] Guerre Akbarite

[597] Les armées Kettites entrent dans Tusmit et se dirigent vers la fontière d’Ekbir.

[597] Bissel envahit Ket.

[598] L’armée Kettite cesse l’offensive mais reste positionnée sur la frontière. Une partie des troupes repart vers Ket.

[598] L’armée de Bissel occupe toujours Ket, mais des dissensions se font jour au sein des envahisseurs.

Ces évènements peuvent être analysés de différentes manières

(1) une victoire Ataphade

Durant cette période, les Ataphades ont manœuvré avec précaution. Il semblerait que leur objectif était de prendre l’ ile de Murenshi, probablement avec la double intention de libérer Fragorox et de sécuriser les pouvoirs situés dans le Malvallon.

Les provocations du Prince d’ Atios n’auraient été qu’un leurre (risqué) destiné à attirer la flotte ekbirite loin de Murenshi.

Puis la résurrection de Fragorox, couplée à l’attaque contre les gardiens de la Coupe et du Talisman qui a aboutit au retour des reliques sur Taerre, et finalement qui a provoqué la Guerre Akbarite (Guerre de religion entre les adorateurs d’ Al’Akbar).

Actuellement Ekbir est menacé sur sa frontière Est par des troupes de Ket, la marine est en position défensive autour de la cité Sainte, le blocus d’Atios a été levé, Murenshi est aux mains des Ataphades et de leur nouvel puissant allié, le Dragon Fragorox.

(2) une victoire Ekbirienne
Un concept plus difficile à définir.
Il est cependant clair que le Retour de la Coupe et du Talisman est en soit une victoire qui éclipse toutes les autres. La menace Kettite semble se dissiper d’elle-même depuis que Bissel a envahi Ket. Tusmit, sous l’influence de Jadhim-Orem pourrait redevenir un allié d’Ekbir et de la Foi Exaltée. Fragorox n’est l’allié de personne et sur Murenshi il s’est opposé aux Ataphades.

Il n’en demeure pas moins des tensions importantes autour du Dezbat, et surtout dans le domaine religieux et politique avec, non seulement les représentants de la foi véritable, mais également les Gardiens des Pinacles qui, forts de leur rôle dans les récents évènements, militent pour une solution pacifique. Finalement, Zeif n’a pas encore pris position dans le conflit.

(3) Une situation embrouillée
Autant il est probable que le Prince de Kazurka, a volontairement retiré sa flotte pour laisser Atios sans défense afin de la repositionner pour attaquer Murenshi. Autant la gestion des autres évènements semble l’avoir placé dans une situation inextricable. La flotte d’Ekbir s’est emparée d’un puissant objet lui permettant de se jouer des aléas climatiques auxquels les Ataphades n’hésitaient pas à recourir pour protéger leurs iles. Le retour de Fragorox n’a pas fourni un allié supplémentaire mais un adversaire supplémentaire, d’ailleurs certaines rumeurs prétendent que les Cultistes du Dragon étaient inspirés par l’ Ancien, lui-même, mais dans quel but ? et que les Ataphades n’avaient jamais eu l’intention de réveiller Fragorox, qui d’ailleurs leur a fermé l’accès au Malvallon et qui a repris le contrôle de l’ ile de Murenshi.

De plus, maintenant que les Gardiens des Pinacles, n’ont plus besoin de protéger les reliques, ils vont probablement intervenir encore plus contre les Ataphades, et finalement, le retour de la Coupe et du Talisman à Ekbir semble galvaniser la ferveur religieuse des fidèles, et rien n’est plus dangereux qu’un adversaire fanatisé.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Ekbir

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 22 janvier 2017

Publication

174 Articles
Aucun album photo
21 Brèves
13 Sites Web
2 Auteurs

Visites

36 aujourd’hui
47 hier
75734 depuis le début
Aucun visiteur actuellement connecté