EKB7-03 : Dans les Griffes du Tigre

Septième épisode du Cycle des Faris Rautha (APL 2-12)
lundi 26 septembre 2011
par  armenfrast
popularité : 62%

Le moment de franchir la mystérieuse porte noire est venu. Que trouverez-vous derrière ? Une aventure réellement traumatisante au royaume de la souffrance, de l’horreur et de la folie, déconseillée aux âmes sensibles. Vous êtes prévenu...

CONTEXTE

Le dernier épisode de la saga des chevaliers-gemme a révélé que le sanguinaire Chevalier noir de l’Udgru n’était autre que Drashir, le valeureux Faris au tigre. Réfugié dans l’Udgru pour échapper à la répression orchestrée par Urik Ashir contre son Ordre et pour organiser la résistance, il eut le malheur d’explorer, avec quatre fidèles compagnons, un antique sanctuaire voué à Tharizdun dans lequel il fut confronté à une émanation ténébreuse du dieu lui-même, qui sera désormais nommé Fils ou Rejeton des Ténèbres. Cette entité tua les quatre compagnons du faris et enveloppa Drashir jusqu’à former une véritable armure de ténèbres d’une puissance et d’une malignité inégalées. Le pire est que cet être prit le contrôle de l’esprit de Drashir et le poussa à devenir cruel et maléfique. C’est ainsi que le Faris au tigre devint le Chevalier noir de l’Udgru. L’Armure des ténèbres transforma aussi la physiologie de Drashir. Celui-ci ne se nourrit plus et ne dort plus. Il reçoit de l’énergie par l’intermédiaire de l’armure qui le maintient en vie. L’armure elle-même se nourrit de la force vitale de victimes qui sont ainsi sacrifiées par le Chevalier noir. C’est une créature qui n’a plus grand chose d’humain, dont la puissance dépasse l’imagination, que cherchent à rencontrer les PJ !

Keyn Ashir, demi-frère d’Urik Ashir, est toujours à la poursuite des derniers Faris Rautha (cf. les épisodes précédents). Il traque Uyok, le chevalier à l’écureuil, qu’il finit par tuer en pleine forêt d’Udgru. S’étant saisi de sa gemme, Keyn en acquiert aussitôt les pouvoirs et découvre ainsi l’identité du faris au tigre. Celui-ci n’est autre que le terrible Chevalier noir de l’Udgru ! Assassiner ce dernier n’est pas une mince affaire. Aussi, Keyn est contraint d’en référer à Urik qui demande conseil à ses alliés ataphades et au Grand Maître, le diable de l’Abîme, Faarzéphon. Celui-ci doit choisir entre son soutien au Chevalier noir et son soutien à Urik et aux Ataphades. Son choix est rapide : il décide de sacrifier Drashir pour asseoir la domination d’Urik et des Ataphades sur le Dezbat. D’ailleurs, il a déjà un nouveau disciple prêt à prendre la place du Chevalier noir à ses côtés…

De son côté, les parties prenantes du Pacte du Dragon (cf. EKB 6-03 Le Secret du Chevalier noir) espèrent mettre fin à la menace du Chevalier noir en ramenant Drashir sur le droit chemin. Les PJ sont envoyés de l’autre côté de la Porte noire pour cette périlleuse mission.

RESUME

Amnésiques et prisonniers !

Les PJ commencent l’aventure prisonniers et amnésiques ! Pour que les joueurs soient tout autant perdus que leurs personnages, toute la séquence de jeu qui les a conduit dans la situation où ils se trouvent est sautée et ne sera jouée que plus tard, en tant que retour en arrière, lorsque les PJ auront recouvré la mémoire. Ainsi les joueurs comme les PJ ne savent pas où ils sont ni comment ils sont arrivés là ! Lorsque les PJ retrouveront la mémoire, les joueurs joueront les rencontres qu’ils avaient oubliées et sauront alors ce qui s’est passé. L’amnésie ne concerne qu’un passé récent : les PJ se souviennent de tout ce qu’ils ont vécu jusqu’à la fin de leur dernière aventure à l’exception des événements les plus critiques de l’aventure EKB 6-03 Le Secret du Chevalier noir :

* Le serment au sein du Zashassar ;

* Le Conseil de l’Ombre ;

* L’expédition dans le demi-plan ;

* La récupération de la Pierre de Sibur à Kofeh ;

* La remise par le Zashassar de la page des Lamentations ;

* La découverte de la femme et du fils de Drashir, respectivement à Yalas et au Monastère de l’Ombre.

En revanche, ils ont oublié tous les événements qui suivent leur dernière aventure. C’est en recouvrant la mémoire que les PJ sauront l’origine de cette amnésie.

Torturés

Les PJ commencent donc comme prisonniers du Chevalier noir. Ils ont perdu tout leur équipement et sont enchaînés dans une salle de torture où les tortionnaires du Chevalier noir leur font subir mille tourments. Bien qu’ils ne semblent pas avoir grand chose à faire d’autre que de subir, les PJ ont des renseignements à glaner qui leur seront utiles pour la suite.

En effet, avec l’appui de Faarzéphon et des diables, Keyn Ashir et ses sbires se sont infiltrés dans le palais du Chevalier noir pour assassiner ce dernier. Il leur faut pour cela la Pierre de Sibur et la page des Lamentations pour Tharizdun disparu pour leur permettre de contrôler l’Armure des ténèbres. Or, ils savent que les PJ les possèdent forcément puisqu’ils ont pu franchir la Porte noire. Comme ils ne les ont pas sur eux, Keyn prend le contrôle de la salle de torture pour leur extorquer l’information sur l’endroit où les PJ les ont cachés. Naturellement, étant amnésiques, les PJ sont dans l’incapacité de leur fournir cette information, même sous la torture ou avec des moyens magiques !

Ainsi, aux tortures punitives ordonnées par le Chevalier noir succède un interrogatoire serré, avec tous les moyens disponibles, sur les ordres de Keyn.

L’Évasion

Finalement, Keyn comprend que les PJ sont amnésiques et qu’il n’en tirera rien. Sur les conseils de Faarzéphon qui flaire, à juste titre, une manoeuvre du Zashassar là-dessous, Keyn favorise l’évasion des PJ. Son plan est de laisser les PJ agir afin de guetter le moment où ils récupèreront la Pierre de Sibur et la page des Lamentations dans leur cachette. À ce moment-là, il sera temps pour Keyn et ses partisans de recapturer les PJ pour leur prendre ces objets et d’aller ensuite contrôler l’Armure des ténèbres pour pouvoir tuer Drashir alias le Chevalier noir.

Les PJ peuvent donc s’évader avec une relative facilité. Keyn essaie de faire en sorte que les PJ ne se doutent pas que leur évasion a été facilitée à dessein mais des PJ futés peuvent quand même s’en douter. Il doivent ensuite se diriger, plus ou moins au hasard, dans l’immense palais du Chevalier noir, jusqu’à récupérer leur équipement. Sur les ordres de Faarzéphon, tous les diables ont l’ordre secret de faciliter l’évasion des PJ. Ceux-ci n’ont donc pas de problème insurmontable. Cependant, le Chevalier noir conserve beaucoup de partisans fidèles qui, en dépit de la désinformation orchestrée par les diables, s’opposeront aux PJ. De plus, des créatures incontrôlées hantent le complexe ou y vivent, et représenteront un danger sournois pour les PJ.

La mémoire revient !

Dès que les PJ retrouvent leur équipement, la mémoire leur revient. On joue alors, rétrospectivement, tous les événements qui ont précédé la capture. Les PJ se rendent à une réunion secrète pour préparer leur expédition au-delà de la Porte noire. Là est évoqué le risque que courent les PJ d’être capturés par l’ennemi et qu’ils soient forcés de révéler tout ce qu’ils savent. Un mage du Zashassar leur lance alors un sort puissant d’amnésie, programmée pour prendre effet dès que les PJ perdraient leur équipement et qui cesserait dès que ceux-ci le récupèreraient.

L’expédition commence. Les PJ doivent retrouver Uyok aux abords de la Porte noire. Lorsqu’ils arrivent sur les lieux, ils découvrent le cadavre d’Uyok. Sa gemme a disparu. Ils peuvent ensuite traverser la Porte noire et explorer le complexe qui se trouve derrière. Ils rencontrent les fantômes des compagnons de Drashir qui leur expliquent ce qui s’est produit. Ils expliquent aussi aux PJ que le piège s’est refermé sur eux et qu’ils doivent cacher la Pierre de Sibur et la page des Lamentations dans une cachette connue d’eux seuls avant d’être capturés. Dès que les PJ essaient de repartir, ils sont capturés.

Keyn contre Drashir

Munis de tout leur équipement ainsi que de quoi contrôler l’Armure des ténèbres, les PJ peuvent entreprendre leur mission. C’est le moment que Keyn Ashir attendait. Avec une puissante troupe, il tend un guet-apens aux PJ.

Cependant, le Chevalier noir s’est rendu compte que ses ordres n’étaient plus complètement obéis dans son propre palais et qu’une conspiration se tramait. Il a vite réalisé que les PJ s’étaient évadés grâce à des complicités. Voulant savoir qui l’avait trahi et dans quel but, il s’est mis lui aussi à espionner en se dissimulant dans les couloirs de son palais.

C’est ainsi qu’il se trouve à proximité, caché dans l’ombre, lorsque Keyn surprend les PJ. Cette information est inconnue de tous, sauf du PJ qui transporte la bague d’Aldeluzya (l’OEil du Tigre). Si les PJ exploitent au mieux cette situation, ils peuvent faire révéler à Keyn ses plans alors que celui-ci ignore que le Chevalier noir l’écoute. Dans ce cas, le Chevalier noir attaque Keyn et rameute ses partisans. Une forte bataille se déchaîne entre les partisans de Keyn et ceux du Chevalier noir. Ce dernier a le dessus et Keyn est contraint de s’enfuir.

Si les PJ n’exploitent pas la situation intelligemment, ils sont de nouveau capturés et dépouillés. Keyn peut alors contrôler l’Armure des ténèbres et assassiner Drashir. Des partisans du Chevalier noir permettent néammoins aux PJ de s’échapper.

Le Fils des Ténèbres

Si les PJ ont intelligemment réussi à mettre Keyn en fuite en révélant sa traîtrise à Drashir, ils se retrouvent néammoins face-à-face avec le Chevalier noir. Bien qu’ayant compris la situation, celui-ci est quand même décidé à réduire les PJ en esclavage perpétuel parce qu’ils en savent trop et qu’ils restent, selon lui, des ennemis. Les PJ doivent donc utiliser l’OEil du Tigre (la bague d’Aldeluzya), le Talisman du Tigre, la Pierre de Sibur et la page des Lamentations pour soustraire Drashir à l’influence de l’Armure des ténèbres. Malheureusement, faire appel aux pouvoirs de Tharizdun est périlleux et ne peut être soutenu longtemps. La contrôle du Rejeton des Ténèbres ne peut donc durer d’autant que Faarzéphon a envoyé une armée de diables pour reprendre le contrôle du palais. La seule issue pour les PJ est de fuir aussi vite que possible.


Documents joints

Dans les Griffes du Tigre (EKB7-03
Septième épisode du Cycle des Faris Rautha (APL 2-12)

Commentaires

Brèves

La Guerre de la 73e Sourate

samedi 8 octobre 2011

J’ai enfin pris mon courage à deux mains et j’ai scanné le scénario tiré de Backstab n°34 : La Guerre de la 73e Sourate, qui vient prendre sa place dans les scénarios Living Greyhawk Ekbir de l’année CY 591.

EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre

lundi 26 septembre 2011

Après deux ans, et au hasard d’un mail avec un collectionneur Australien, j’ai mis la main sur le scénario EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre.

Le Choc des Titans

mercredi 9 décembre 2009

Vous pouvez lire la description de cette bataille épique dans l’article EKB7-02S - Le Choc des Titans

EKB6-08 Force et Honneur

samedi 5 décembre 2009

Le mystère est levé - le module Force et Honneur porte le numéro EKB6-08. Le EKB6-07 étant en fait la 2e partie du module EKB6-06 Infestation.

Archives de la Triade

jeudi 3 décembre 2009

Gaël Richard m’a proposé de m’envoyer certaines de ses archives, on peut espérer découvrir des précisions passionnantes.

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 22 janvier 2017

Publication

174 Articles
Aucun album photo
21 Brèves
13 Sites Web
2 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
41 hier
77006 depuis le début
Aucun visiteur actuellement connecté