EKB6-06 : Infestation

Deuxième épisode du Cycle des Grandes Familles Marchandes (APL 2-12)
mardi 1er décembre 2009
par  armenfrast
popularité : 51%

En temps de guerre le bois est une denrée aussi précieuse que le métal. Roncière, un village forestier aux abords de l’Udgru semble à l’origine de l’apparition d’étranges créatures.

L’approvisionnement en bois ne doit pas être ralenti. Aux aventuriers de faire le nécessaire !

BACKGROUND

Fashtri

Petite cité. Population : 10 000

Cette ville portuaire est nichée entre la forêt de l’Udgru
et les collines de Yecha. Fashtri est la plaque tournante
du commerce avec les nomades Tigre, mais sa fortune
vient de la forêt d’Udgru dont le bois est abattu, puis
convoyé jusqu’aux chantiers navals d’Ekbir.

Les troubles frontaliers avec les nomades Tigre sont
courants, surtout depuis que ceux-ci se sont mis à
exploiter les riches filons d’argent et de diamants qui se
trouvent dans les collines de Yecha.

La Famille Doukkali

Cette ancienne et modeste famille de négociants
originaires de Fashtri est spécialisée dans le négoce du
bois pour la construction naval des chantiers d’Ekbir.

Depuis peu sous l’impulsion de son nouveau chef de
famille que l’on dit fort habile et visionnaire son activité
s’est étendue à tout ce qui touche les bois rares en
provenance de l’Udgru.

Des rumeurs, dans les cercles bien informés du
Mouqollad tendrait à dire qu’une alliance avec la
Famille Kel’igan serait à l’origine de son prestige
grandissant. D’autant qu’avec la guerre contre les
Ataphades, le bois est devenu une denrée de première
importance. La lointaine disgrâce de cette famille
semble désormais oubliée.

L’Udgru

La vaste région sauvage de l’Udgru échappe en grande
partie au contrôle du Califat. Pourtant, Ekbir considère
la partie à l’ouest de la Blashikmund comme une
province à part entière du pays.

Les habitants de cette région sont soit des bûcherons ou
des chasseurs, soit des brigands ou des opposants au
gouvernement d’Ekbir.

Un gouverneur représentant le calife réside à Kalat-
Kara. Cette forteresse a été construite en Udgru au bord
du Hadash. Bâtie en roche noire basaltique, Kalat-Kara,
la forteresse noire, a pour rôle de surveiller l’Udgru et
les vallées qui mènent aux Yatils. En raison de la taille
de ce territoire, de la nature du terrain et de la
sauvagerie de ses habitants, elle a bien du mal à remplir
sa mission et se retrouve souvent isolée.

C’est ainsi que de nombreux criminels viennent se
réfugier dans l’Udgru et constituent des bandes armées
qui pillent les alentours. Les bandits les plus craints
sont ceux de la troupe du Chevalier noir, un adversaire
redoutable et impitoyable qui fait régner la terreur sur
tout le pourtour de l’Udgru et même parfois au-delà. La
véritable identité de ce Chevalier Noir est inconnue
mais il s’agirait d’un ancien Faris ayant trahi sa cause. Il
dispose d’une petite armée et de plusieurs assassins
particulièrement redoutables. Le clergé, les Faris et
l’ordre de la Coupe et du Talisman semblent être ses
cibles privilégiées. Il est probable qu’il se soit allié à des
sectes maléfiques.

Des hérétiques trouvent aussi asile dans cette forêt et
tentent de maintenir leur religion. Quelques partisans
de la Vraie Foi vivraient ainsi dans l’Udgru et même des
adorateurs de divinités maléfiques dont le culte est
interdit dans le pays. Ces rumeurs ne sont pas prouvées.

La flore et les essences végétales de l’Udgru y sont
variées, certaines parties étant des chênaies pures ou
mixtes et d’autres des hêtraies avec quelques aulnaies le
long des ruisseaux. Les galdiers y sont communs et
constituent une source de nourriture pour les habitants
de l’Udgru, animaux ou autres.

Il y existe également une petite communauté druidique
divisée en deux factions.

– Les Chamanes, issus d’une ancienne tradition
religieuse des bakluniens nomades. Ils sont en relation
étroite avec la nature et ses esprits. Bien tolérés en
Ekbir, bien qu’on les regarde parfois avec
condescendance car on les considère un peu comme
des primitifs, ils sont parfois rattachés aux villages
forestiers afin de veiller à la sélection des arbres à
abattre et à la replantation.

– Les druides traditionnels qui sont essentiellement
d’ascendance elfique. Ermites et plus sectaires, ils ont
quasiment disparu de la partie ekbirienne de l’Udgru,
en même temps que les rares tribus elfiques, pour se
Ekb6-06 Infestation Page 4
réfugier dans le royaume elfique situé du côté tusman
de l’Udgru.

Guerre contre les Ataphades

Les îles Ataphades sont un archipel au nord-ouest
d’Ekbir dans l’océan Dramidj. Les Ataphades sont des
descendants des éléments corrompus de l’ancien
Empire qui trouvèrent jadis refuge dans ces îles.

Certains ont une ascendance Ur-Flanna. Ils se livrent
toujours à des pratiques abominables de sorcellerie. Par
des expériences sur des êtres vivants, ils ont créé de
terribles monstres qui se sont ensuite répandus sur le
continent. Les Ataphades eux-mêmes ont subi des
transformations physiques magiques qui les ont rendus
à moitié monstrueux. La marine de guerre d’Ekbir livre
des combats permanents et sans merci contre les pirates
Ataphades. Le Calife Xargun a récemment déclaré la
guerre aux îles maudites. La première île de l’archipel
Ataphade, l’île Atios est assiégée depuis plusieurs mois
par les navires de guerre du Califat. Les chantiers navals
tournent à plein régime depuis le début de la guerre.
Plusieurs espions de l’archipel rodent dans le Califat,
bien que certains aient déjà été démasqués. Beaucoup
sont ceux qui pensent qu’ils sont encore nombreux à
fouler la terre bénite du Califat.

La Machination

Les navires de guerre Ekbirites font cruellement
souffrir les vaisseaux Ataphades depuis des mois. Un
plan a donc été orchestré par les perfides officiers
Ataphades afin d’enrayer la production des navires
d’Ekbir dans les chantiers navals. Ceux-ci ont décidé
d’infiltrer le village forestier de Roncière, source d’une
grosse partie de la production en bois pour les navires
de guerre d’Ekbir afin d’y infester le bois d’un
dangereux parasite. Kilaf, un premier espion infiltré
parmi les bûcherons, obtint les renseignements
préliminaires. Vinrent ensuite Zulgorn et son acolyte
Mélania. Ils tuèrent Ours doré, le druide qui veillait sur
la communauté de Roncière, afin que Zulgorn puisse
prendre son identité. Dans une grotte secrète, les
druides Ataphades procédèrent à diverses expériences
pour créer une variété de petits oeufs servant à la fois
d’incubateurs pour des larves de kythons et de cache
extra-planaire non détectable à la magie. Les kythons
peuvent s’y développer jusqu’à une grande maturité sans
que l’ œuf ne grossisse. A terme, lorsque l’ œuf éclate, il
libère des parasites extrêmement voraces de sa cache
dimensionnelle et pourra faire de nombreux ravages sur
un chantier naval. La mutation des œufs est au point,
leurs temps d’incubations suffisants. La phase finale, qui
consiste à infester les stocks de bois avant leur
acheminement vers Fashtri, peut désormais
commencer. Hélas, un spécimen kython s’est échappé
et il a pondu dans un stock de bois ensuite acheminé à
Fashtri. Cet incident donne matière à enquêter lorsque
les œufs ont éclos en pleine ville.

RESUME

Introduction : Les personnages arrivent par bateau à Fashtri. En
traversant les docks, les PJ interviennent pour sauver
des ouvriers et Méden Doukkali d’étranges créatures.
Voulant le fin mot de cette histoire, le marchand
embauche les PJ pour enquêter à Roncière.

Rencontre 1 : Les aventuriers découvrent le village de Roncière et
font connaissance avec les habitants afin de récolter les
premières informations.

Rencontre 2 : Les personnages partent enquêter aux abords d’une
colline étrange. Ils découvrent un ancien tombeau
oublié. En l’explorant, ils doivent vaincre des créatures
morts-vivantes et libérer leurs âmes.

Rencontre 3 : Pendant la nuit, Kilaf l’espion Ataphade tente
d’assassiner au moins un des aventuriers, espérant ainsi
les décourager dans leur mission.

Rencontre 4 : Les aventuriers vont à la rencontre du druide Ours doré
et son apprentie Mélania sans savoir qu’ils sont des
agents Ataphades. Ces derniers se montrent amicaux
afin de les envoyer dans un traquenard au camp des
bandits du Chevalier noir avec lesquels ils ont une
alliance.

Rencontre 5 : Les aventuriers démasque le faux Ours doré. Après un
combat ils peuvent explorer la grotte qui renferme les
œufs de kythons et des documents importants.

Rencontre 6 : Les personnages partent vérifier un emplacement
probable d’ébénite. En chemin, ils doivent affronter des
créatures sylvestres agressives.

Conclusion : Les aventuriers sont remerciés par Méden Doukkali qui
leur donne leur récompense et la gratitude de la famille
marchande. Les autorités du Califat sont également très
satisfaites en cas de réussite des PJ.


Documents joints

Infestation (EKB6-06)
Deuxième épisode du Cycle des Grandes Familles Marchandes (APL 2-12)
PDF - 728.9 ko
PDF - 728.9 ko

Commentaires

Brèves

La Guerre de la 73e Sourate

samedi 8 octobre 2011

J’ai enfin pris mon courage à deux mains et j’ai scanné le scénario tiré de Backstab n°34 : La Guerre de la 73e Sourate, qui vient prendre sa place dans les scénarios Living Greyhawk Ekbir de l’année CY 591.

EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre

lundi 26 septembre 2011

Après deux ans, et au hasard d’un mail avec un collectionneur Australien, j’ai mis la main sur le scénario EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre.

Le Choc des Titans

mercredi 9 décembre 2009

Vous pouvez lire la description de cette bataille épique dans l’article EKB7-02S - Le Choc des Titans

EKB6-08 Force et Honneur

samedi 5 décembre 2009

Le mystère est levé - le module Force et Honneur porte le numéro EKB6-08. Le EKB6-07 étant en fait la 2e partie du module EKB6-06 Infestation.

Archives de la Triade

jeudi 3 décembre 2009

Gaël Richard m’a proposé de m’envoyer certaines de ses archives, on peut espérer découvrir des précisions passionnantes.

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 22 janvier 2017

Publication

174 Articles
Aucun album photo
21 Brèves
13 Sites Web
2 Auteurs

Visites

14 aujourd’hui
26 hier
72094 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés