EKB6-02 : Le Cadeau d’Al’Zarad

Premier épisode du Cycle des Grandes Familles Marchandes (APL 2-12)
samedi 21 novembre 2009
par  armenfrast
popularité : 55%

Il y a du grabuge dans la cité de Fashtri. D’étranges incidents surviennent, les canailles rôdent et un assassin est à l’œuvre. Les aventuriers pourront ils élucider tout cela ?

BACKGROUND

Avertissement

Ce scénario est principalement basé sur une enquête
urbaine. Dans l’intérêt de l’aventure, il est vivement
recommandé qu’au moins un personnage du groupe
possède des talents certains dans les compétences sociales.

Fashtri – Petite cité – pop, 10 000

Cette ville portuaire est nichée entre la forêt de l’Udgru et
les collines de Yecha. Fashtri est la plaque tournante du
commerce avec les nomades Tigre, mais sa fortune vient
de la forêt d’Udgru dont le bois est abattu, puis convoyé
jusqu’aux chantiers navals d’Ekbir.

Les troubles frontaliers avec les nomades Tigre sont
courants, surtout depuis que ceux-ci se sont mis à
exploiter les riches filons d’argent et de diamant qui se
trouvent dans les collines de Yecha.

En CY 578, la ville a été attaquée par 10 000 cavaliers
barbares, et a échappé de justesse à la destruction. Depuis
lors, les intérêts commerciaux ont repris le dessus et les
relations entre les deux nations se sont « normalisées »
(Heurts frontaliers occasionnels entre pillards nomades et
les patrouilles d’Ekbir).

La Famille Kel’igan

Cette famille est originaire de Fashtri. Initialement
spécialisée dans le négoce des fourrures avec les
nomades Tigre, son activité s’est étendue à tout ce qui
touche aux métaux précieux et aux gemmes qui sont
prospectées dans les collines de Yecha.

En moins de vingt ans, elle s’est hissée parmi les plus
influentes du Califat. Cette progression fulgurante
soulève la jalousie et la crainte de plusieurs familles
marchandes. La situation de la famille Kel’igan
demeure précaire malgré leur fortune. Leur plus
grande préoccupation actuellement est d’obtenir la
légitimité et la reconnaissance de leurs pairs et des
autorités.

Guerre contre les Ataphades

Les îles Atapahes sont un archipel au nord-ouest
d’Ekbir dans l’océan Dramidj. Les Ataphades sont des
descendants des éléments corrompus de l’ancien
Empire qui trouvèrent jadis refuge dans ces îles.

Certains ont une ascendance Ur-Flanna. Ils se livrent
toujours à des pratiques abominables de sorcellerie.
Par des expériences sur des êtres vivants, ils ont créé
de terribles monstres qui se sont ensuite répandus sur
le continent. Les Ataphades eux-mêmes ont subi des
transformations physiques magiques qui les ont
rendus à moitié monstrueux. La marine de guerre
d’Ekbir livre des combats permanents et sans merci
contre les pirates Ataphades. Le Calife Xargun a
récemment déclaré la guerre aux îles maudites. La
première île de l’archipel ataphade, l’île Atios est
assiégée depuis plusieurs mois par les navires de
guerre du Califat. Plusieurs espions de l’archipel
rodent dans le Califat, bien que certains aient déjà été
démasqués. Beaucoup sont ceux qui pensent qu’ils
sont encore nombreux à fouler la terre bénite du
Califat.

La Tablette d’émeraude

Il y a de cela des millénaires …

Boccob, l’Archimagicien des dieux ou Al’Zarad
comme l’appelle le peuple Bakluni, a gravé sur une
grande table d’émeraude les lois fondamentales de
l’alchimie. Ainsi, les races mortelles douées pour les
sciences ne risqueront pas d’en pervertir les
fondements, ils ne pourront pas en tirer une trop
grande puissance et ceci afin de préserver l’équilibre
naturel du monde.

Au cours de l’histoire, quelques rares élus ont pu
l’étudier et tous sont devenus de très grands
alchimistes. L’un d’eux, un mage Bakluni, assoiffé de
pouvoir, décida d’en faire une copie. Il voulut créer
son propre artefact à l’image de la table d’émeraude
mais avec de subtiles modifications afin de profiter de
recettes secrètes complètement inédites, que seule
l’existence de cette nouvelle loi sur l’alchimie lui
permettrait de maîtriser. Lettre après lettre, symbole
après symbole, il grava une tablette d’émeraude en
recopiant des symbols clefs de la table originelle et y
incorpora quelques petites modifications. Le résultat
fut à la hauteur de son ambition et sans bouleverser
les bases de toute l’alchimie, il pouvait maintenant
avoir accès à de nouvelles formules.

Bien que courroucé par l’impudence du mage, Boccob fut
tout de même impressionné par l’ œuvre de ce mortel. Il le
condamna à oublier toutes les nuits le fruit de son travail.
Par contre, il décida de ne pas détruire cette tablette et de
la laisser aux mortels en guise de cadeau divin. Au cours
des siècles, quelques formules inédites issues de la tablette
ont été découvertes par certains alchimistes, en général de
manière fortuite. Mais ce qui est sûre, c’est qu’après la
mort de son créateur, la tablette d’émeraude fut perdue et
oubliée à travers les âges.

De nos jours …

Lors des fouilles d’une veille tour en ruine ensevelie, la
tablette d’émeraude est retrouvée mais nul ne peut la
reconnaître, son histoire étant pratiquement ignorée de
tous. Passant de main en main, elle finit par être rachetée
par Fechik Kel’igan, un marchand du Mouquollad. Ce
dernier, devinant que cette tablette d’émeraude devait
sûrement être une sorte d’artefact, décida de la faire
expertiser par un magicien. Hélas, pendant son transport
vers l’entrepôt du marchand à Fashtri, la tablette
d’émeraude fut brisée en 3 morceaux dans un « accident
de chariot ».

Dès cet instant, l’alchimie devint instable
dans le monde entier mais seules quelques rares formules
furent endommagées. Ne pensant plus avoir d’espoir de
vendre la tablette, Fechik commença à vendre les
morceaux séparément.

Le 1er fut vendu à Milweeky, un
gnome bijoutier. Le second à Azim Hulaman, un jeune
noble et collectionneur dans l’âme. Le troisième morceau
était destiné à son cousin Kéfir Kek’igan. Juste après les
deux premières ventes, le magicien Azorn Houlassad, un
espion Ataphade, vint comme convenu pour expertiser
l’artefact. Le marchand lui expliqua la situation mais lui
laissa étudier quand même son dernier morceau de la
tablette d’émeraude. Le magicien comprit vite qu’il avait
affaire à quelque chose d’énorme. Il décida de s’en
emparer coûte que coûte. Le lendemain soir, après s’être
soigneusement préparé, il tua le marchand, vola le
morceau de la tablette dans son coffre et consulta le
registre du marchand pour savoir où trouver les autres
morceaux. Ce même soir, un peu plus tôt, les aventuriers
arrivèrent à Fashtri.

RESUME

Introduction : Les personnages arrivent à Fashtri. En
rejoignant une auberge, une explosion survient. Ils
secourent un herboriste victime d’une expérience
malheureuse avec une formule alchimique. Une fois à
leur auberge, ils receuillent diverses rumeurs. Le matin
suivant, un marchand est découvert assassiné. Son cousin
Kéfir Kel’igan embauche les aventuriers pour élucider le
crime. Un morceau d’émeraude a été volé.

Rencontre 1 : Les personnages partent sur la piste de
malfrats sur les docks. Après les avoir affrontés, ils sont
emmenés à la garnison.

Rencontre 2 : Les PJ continuent d’investiguer et
récupérent un indice majeur pour l’enquête : La page du
registre du marchand assassiné.

Rencontre 3 : Les personnages font la connaissance de
Noblish et l’aident à se débarrasser d’une Vase apparue
pendant une préparation alchimique.

Rencontre 4 : Les héros suivent la piste des
acquéreurs. Précédés par le voleur, ils ne peuvent pas
empêcher le vol des autres morceaux de la tablette
d’émeraude. Un indice les amène sur le port.

Rencontre 5 : A l’aube, le magicien Ataphade se
dévoile pour pouvoir embarquer. Les aventuriers
doivent l’affronter pour récupérer la tablette
d’émeraude.

Conclusion : Kéfir Kel’igan remercie et récompense
les personnages s’ils ont réussi a vaincre l’assassin de
son cousin. Pour que les formules alchimiques
rentrent dans l’ordre, ils doivent confier les trois
morceaux de la tablette d’émeraude au Zashassar.


Documents joints

Le Cadeau d'Al'Zarad (EKB6-02)
Premier épisode du Cycle des Grandes Familles Marchandes (APL 2-12)

Commentaires

Brèves

La Guerre de la 73e Sourate

samedi 8 octobre 2011

J’ai enfin pris mon courage à deux mains et j’ai scanné le scénario tiré de Backstab n°34 : La Guerre de la 73e Sourate, qui vient prendre sa place dans les scénarios Living Greyhawk Ekbir de l’année CY 591.

EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre

lundi 26 septembre 2011

Après deux ans, et au hasard d’un mail avec un collectionneur Australien, j’ai mis la main sur le scénario EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre.

Le Choc des Titans

mercredi 9 décembre 2009

Vous pouvez lire la description de cette bataille épique dans l’article EKB7-02S - Le Choc des Titans

EKB6-08 Force et Honneur

samedi 5 décembre 2009

Le mystère est levé - le module Force et Honneur porte le numéro EKB6-08. Le EKB6-07 étant en fait la 2e partie du module EKB6-06 Infestation.

Archives de la Triade

jeudi 3 décembre 2009

Gaël Richard m’a proposé de m’envoyer certaines de ses archives, on peut espérer découvrir des précisions passionnantes.

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 22 janvier 2017

Publication

174 Articles
Aucun album photo
21 Brèves
13 Sites Web
2 Auteurs

Visites

4 aujourd’hui
29 hier
72177 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés