EKB6-01 : Une Bouteille à la Mer

Septième épisode du Cycle : Consumé par son amour (APL 2-12)
samedi 21 novembre 2009
par  armenfrast
popularité : 51%

Le califat est sur le pied de guerre, les chantiers navals sont en pleine ébullition et l’ensemble de la flotte participe au siège des îles Ataphades. Mais avant de lancer l’offensive, faut-il encore être capable de s’assurer de ne pas être pris à revers.

Vous voilà à la poursuite des pirates des îles... et d’une bouteille qui fut jetée dans les flots...

La Campagne régionale Consumé par son amour

Ce scénario est lié à la campagne « Consumé par son
amour » qui comprend les modules suivants : le premier
épisode est constitué par le scénario Consumé par son
amour
, le second par Les Tours naissantes, le troisième
par L’ombre de la Haine, le quatrième par Le chant du
Tocsin
, le cinquième par Un Fil à la patte et le sixième
par En état de grâce. Cependant ce scénario s’oriente
plus précisément vers la guerre contre les Ataphades
qui va former une trame régionale en elle-même.

Cette campagne régionale se déroulant en Ekbir
s’étalera sur plusieurs scénarios. Il est recommandé aux
joueurs de prendre des notes. Certaines informations
seront en effet utiles lors de scénarios ultérieurs. Il est
cependant possible de jouer chaque épisode comme un
scénario isolé même si, la trame globale se dévoilant
petit à petit, l’intérêt du jeu sera considérablement
augmenté en jouant ces scénarios en campagne.

Attention, ce scénario repose sur une certaine tension,
ainsi certaines scènes ont été décrites afin d’inspirer la
crainte et l’horreur. Il peut arriver que certains de vos
joueurs soient sensibles à ce genre de mises en scène
aussi prévenez-les avant le début du scénario que ce
dernier comporte des scènes à caractère d’horreur et
n’hésitez pas à passer sur certains détails
particulièrement horribles.

Tant que l’on ne sait pas ce qu’est la vie,
comment peut-on savoir ce qu’est la mort ?

Entretiens de Confucius, Livre XI,11.

Au large du Dezbat…

… « Les fous incrédules, ils pensent pouvoir amener
leur flotte jusqu’à nos portes alors que c’est nous qui
sommes près des leurs, qui franchissons même leur
frontière »… Jenzilla esquissait un sourire en songeant
à la flotte pathétique du Calife qui se pressait encore il y
a peu dans la baie de la ville d’Ekbir. Un sifflement près
de l’oreille la tira de ses songes et lui indiqua que
quelqu’un était entré. « Maîtresse, le pilote vous fait dire
que nous sommes sortis des récifs et que la carte de ces
derniers est à présent prête ». Elle le congédiait d’un
geste, sans un mot et sans se retourner… n’osant porter
le regard sur elle sans doute, ce n’est qu’après un
moment de silence que l’homme referma la porte. « Ce
labyrinthe est nôtre à présent, voguez jusqu’aux îles et
présentez-nous votre poupe ! » s’exclama-t-elle dans un
sarcasme victorieux.

BACKGROUND

Les pirates ataphades

Les forces des Ataphades observent les armées du Calife
se mettre sur le pied de guerre, et sa flotte en
particulier. Or il est bien clair que le Califat ne
représentera pas une menace tant qu’il sera occupé à
défendre ses côtes. D’un autre côté, l’accès aux côtes est
d’importance car il permet le commerce avec les
différentes factions de l’ancien temple du mal
élémentaire.

C’est ainsi que leur est venu l’idée d’établir une carte des
récifs du Morskmogil. Ils ont l’intention de pouvoir
permettre l’accès aux côtes à de petits navires à fonds
plat qui pourraient traverser sans risque les récifs et
même s’y cacher.

Ce plan aurait donc les avantages de leur donner un
accès aux côtes, de procurer un abri aux contrebandiers
mais aussi d’offrir une position stratégique qui rendra
dangereuse toute tentative d’attaque sur les îles
Ataphades.

Jenzilla est le serviteur qui a été désigné par les Maîtres
des îles pour mener à bien ce plan. Habile, elle est
parvenue à tromper la marine d’Ekbir suffisamment
longtemps pour sillonner la mer des récifs sur sa rapide
caravelle aux voiles pourpres où flotte son étendard : un
oeil de serpent traversé d’une flèche.

Jenzilla a mené sa mission à bien et la carte qu’elle a
dressée est à présent entre les mains des capitaines
contrebandiers.

Mais si la marine d’Ekbir n’a pu parvenir à piéger un
quelconque navire avant qu’il ne se réfugie dans la mer
des récifs, un navire marchand est pourtant parvenu à
repérer l’un d’entre eux sortir des récifs pour aller
accoster dans une petite crique de la côte du Dezbat. En
effet, un jour où la tempête menaçait, le Kel, caravelle
marchande affrétée par la famille Kel’igan et son
capitaine, Girad al Melik, ont décidé de laisser passer
l’orage en se réfugiant dans une petite crique côtière
comme ils en ont l’habitude. Quelle ne fut pas leur
surprise quand ils ont aperçu un navire pirate venant
des récifs qui se dirigeait droit sur la crique. Le Kel,
ayant déjà tombé ses voiles, n’avait pas dû être repéré.

Son capitaine décida de s’éloigner discrètement, en laisser dériver le navire au gré des forts courants côtiers, menaçant à chaque instant de fracasser la coque sur les récifs, avant de hisser de nouveau la grande voile afin de rejoindre un abri un plus loin et faire part de cette découverte aux autorités.

Le navire fut endommagé mais parvint au port d’Ekbir
malgré tout. Girad a ensuite averti la famille Kel’igan,
puis les autorités, qui se sont toutes les deux félicitées
de la décision de l’intrépide capitaine. Les réparations
ont été entreprises sur le navire tandis que les autorités
décidaient de l’action à mener : c’est ici que les
personnages entrent en jeu…

Vaissim

Parallèlement, les personnages pourront tomber tout à
fait fortuitement sur un élément majeur impliquant
l’ancien Qadi Vaissim Raminand (voir la série Consumé
par son amour
). Cet élément leur permettra de
comprendre l’ensemble de son histoire :

Tout a commencé, il y a dix ans. Vaissim Raminand
était un prêtre du prophète, pieu et promu à un brillant
avenir. Il était le plus fidèle ami de Jasluan Khajahal,
autre disciple au grand temple d’Al’Akbar de la cité
d’Ekbir. Les deux amis grandirent ensemble. Vaissim
devint prêtre et Jasluan s’orienta vers la voie des Faris.
Leur foi et leur dévotion étaient sans faille. Toutefois
une rivalité, mêlée de camaraderie, les poussait à
toujours se dépasser et à rechercher l’excellence.

Ainsi Vaissim qui était clairvoyant mais aussi érudit,
sentit qu’un jour le Mal qui sommeillait dans les
Ataphades se réveillerait, et il se mit en tête d’en
apprendre le plus possible sur les sorciers dégénérés des
îles du nord. Il étudia donc les anciens textes et
rechercha tout ce qui touchait de près ou de loin les
Ataphades. Il devint spécialiste sur le sujet, et dans ses
recherches il découvrit des secrets dont certains sont
sans doute encore renfermés dans les bibliothèques du
Zashassar. Ses recherches devinrent peu à peu une
obsession, et il fut bientôt persuadé qu’il fallait se
rendre là-bas pour voir ce qui s’y tramait, ce qu’étaient
devenus les anciens sorciers et ce, pour le bien d’Ekbir,
car tôt ou tard Vaissim était persuadé qu’ils
s’attaqueraient à leur ancien ennemi. Jasluan était
inquiet de voir son ami ainsi monopolisé par l’idée
d’aller sur les îles Ataphades et tenta, à maintes reprises,
de l’en dissuader. Mais déjà Vaissim avait constitué son
équipe, Jasluan, lui et quatre autres fidèles compagnons.
Le plan était scellé. Ils embarqueraient du Dezbat sur
une petite caravelle et arriveraient sur les îles par
l’ouest. Jasluan refusa de se joindre à l’épopée, persuadé
que le projet était voué à l’échec, et lui-même certain
que de nombreuses autres choses bien plus importantes
pour la prospérité d’Ekbir étaient à accomplir.

Le groupe prit la mer sans lui. Mais il sut à ce moment
qu’un malheur allait leur arriver. Pris de remords, il
s’embarqua à son tour sur un patrouilleur de la flotte, et
après quelques jours, eut la confirmation de ses craintes
quand il aperçut les restes de la caravelle de ses amis en
proie aux flammes et une voile pourpre qui s’éloignait.
Du navire sombrant, il ne parvint à retirer que les
carcasses calcinées de ses amis et une immense tristesse
mêlée de culpabilité.

Cependant ce ne fut pas la fin de Vaissim qui, caprice
du destin, parvint finalement à ses fins et rejoignit les
îles Ataphades mais en tant que prisonnier (les vils
sorciers avaient revêtu un corps de ses effets pensant
bien que ce pion leur serait un jour utile !).

Nous ne conterons pas ici les supplices qu’il dût
endurer, à la fois physiques et moraux. Les sorciers
ataphades avaient en effet trouvé ici une source
d’informations appréciable. Et quand ils en eurent fini
avec lui, ils poussèrent le vice à le jeter à une créature
qui saurait se repaître de son sang mais doucement... il
fut vampirisé et devint un serviteur des ataphades.

Mais ce que cette histoire a omis, ce sont les réelles
motivations de Vaissim. En effet, Vaissim fut toujours
persuadé qu’il ne pourrait jamais approcher des îles
maudites et les infiltrer en tant que Qadi. Bientôt il fut
évident qu’il ne pourrait y parvenir que d’une seule
manière : en se damnant. Si c’était là le prix à payer pour
apporter la victoire aux siens, il affronterait alors
l’éternelle damnation, il lui faudrait juste un moyen de
pouvoir apporter une aide au Califat une fois son sort
scellé et pour cela, il échafauda un plan. Il allait se
rendre sur les îles à la tête d’une expédition et se ferait
prendre à cause des espions des îles sombres. Il
tomberait alors entre les mains des sorciers qui ne
manqueraient pas de lui faire subir les pires tortures, et
quoi de plus terrible que de damner un prêtre
d’Al’Akbar ! Cependant il lui fallait ne laisser aucune
trace de son plan dans sa mémoire. Il confectionna
donc dans le plus grand secret un flacon renfermant un
liquide magique qui avait le pouvoir d’arracher et de
conserver des éléments de la mémoire d’un individu.

Quand Vaissim se réveilla au matin de son départ pour
les îles, il n’avait donc plus aucun souvenir de son plan
pour infiltrer les ataphades, excepté un message lui
rappelant qu’il devait se rendre sur ces îles sans plus de
détail, ni du fait qu’il avait confié le flacon renfermant
l’unique clef qui pourrait lui rendre sa mémoire à un
marchand en partance pour Fashtri avec la mission de
remettre la fiole à un certain Jasluan Khajahal. Et
comme le destin est bien souvent capricieux, le navire
du marchand ne parvint jamais jusqu’à Fashtri mais
s’échoua dans le Morskmogil. Le marchand fut rejeté
par les flots dans une crique de la côte du Dezbat et fut
fait prisonnier par les ataphades se servant à l’occasion
de l’endroit pour débarquer dans le Dezbat. Le précieux
flacon quant à lui est resté prisonnier de l’épave du
navire et aujourd’hui encore flotte dans la cabine
immergée de l’épave telle une bouteille jetée à la mer et
attendant qu’on la découvre…

Le marchand prisonnier est toujours vivant, il est
devenu une pitoyable créature au service des ataphades,
plus précisément au service d’un membre de la secte de
Fragorox qui est revenu investir les grottes proches de
la crique où il s’échoua. Mais toujours demeure dans la
mémoire du marchand le serment qu’il fit au Qadi de
porter le précieux flacon à Jasluan. Telle la clef de son
salut à présent, il saura en voyant un signe du Grand
Prêtre (l’arrivée des personnages, vous pouvez aussi
insister par exemple sur le fait qu’il reste fixé sur un
symbole d’Akl’Akbar que porte un personnage…) qu’il
lui faut accomplir ce pourquoi il s’engagea…

RESUME

Les personnages sont à Ekbir et attendent avec lassitude
en regardant les imposantes vagues des marées
d’équinoxe qui se brisent sur les digues du port, une
caravane ou un navire qui les porterait loin d’ici vers de
nouvelles aventures.

Rencontre 1 : L’appel des flots

Les personnages sont contactés par le temple de
Mouqol pour un travail. Il s’agit d’aller explorer une
présumée base ataphade et de tenter de s’emparer des
cartes marines d’un navire pirate.

Rencontre 2 : C’est en ramant qu’on devient marin !

Les personnages sont déposés près de la crique dans
une chaloupe et doivent à présent accoster, toutefois le
courant est fort avec la marée...

Rencontre 3 : La crique des Hautes-Eaux

Les personnages font l’expérience que les Ataphades
sont partout, la crique est gardée..

Rencontre 4 : La plage

Les personnages devront à présent trouver l’entrée des
grottes. Avec la mer haute, il faut nager ou sauter de
rocher en rocher…

Rencontre 5 : Dans les griffes du dragon

Des personnages ont été faits prisonniers par les
cultistes de Fragorox, ils sont acteurs de leurs rites…

Rencontre 6 : Le port des contrebandiers

Les grottes servent en effet de dépôt aux pirates mais
elles sont aussi un lieu de culte d’une faction ataphade
dangereuse : les cultistes de Fragorox…

Rencontre 7 : Le navire pirate

Les personnages devront parvenir à attirer le navire
pirate dans la crique pour pouvoir soit l’attaquer, soit s’y
introduire pour y dérober les précieuses cartes.

Rencontre 8 : Un message dans une bouteille

Les personnages trouvent la bouteille de Vaissim.

Rencontre 9 : Retour à Ekbir

Les personnages pourront rentrer à Ekbir.

Epilogue et Image finale

Les personnages apprennent le fin mot de l’histoire.


Documents joints

Une Bouteille à la Mer (EKB6-01)
Septième épisode du Cycle : Consumé par son amour (APL 2-12)

Commentaires

Brèves

La Guerre de la 73e Sourate

samedi 8 octobre 2011

J’ai enfin pris mon courage à deux mains et j’ai scanné le scénario tiré de Backstab n°34 : La Guerre de la 73e Sourate, qui vient prendre sa place dans les scénarios Living Greyhawk Ekbir de l’année CY 591.

EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre

lundi 26 septembre 2011

Après deux ans, et au hasard d’un mail avec un collectionneur Australien, j’ai mis la main sur le scénario EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre.

Le Choc des Titans

mercredi 9 décembre 2009

Vous pouvez lire la description de cette bataille épique dans l’article EKB7-02S - Le Choc des Titans

EKB6-08 Force et Honneur

samedi 5 décembre 2009

Le mystère est levé - le module Force et Honneur porte le numéro EKB6-08. Le EKB6-07 étant en fait la 2e partie du module EKB6-06 Infestation.

Archives de la Triade

jeudi 3 décembre 2009

Gaël Richard m’a proposé de m’envoyer certaines de ses archives, on peut espérer découvrir des précisions passionnantes.

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 22 janvier 2017

Publication

174 Articles
Aucun album photo
21 Brèves
13 Sites Web
2 Auteurs

Visites

14 aujourd’hui
26 hier
72094 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés