EKB5-07 : Un Fil à la Patte

Quatrième épisode du Cycle : Consumé par son amour (APL 2-12)
samedi 14 novembre 2009
par  armenfrast
popularité : 36%

La flotte d’Ekbir est tenue en échec par les Ataphades. Les Pinacles viendront-ils comme par le passé apporter leur aide ?

Loin sur une île…

… « C’est sur les flots que nous repousserons leur
flotte, assurez-vous en ! », les paroles du prince
d’Atios résonnaient encore dans sa tête. Ainsi le
risque de voir la flotte s’approcher des îles était réel,
mais jamais nous ne leur laisserons l’espoir de
retrouver la flûte d’Or et d’Airain, les Pinacles ne leur
prêteront pas leur aide cette fois…

BACKGROUND

Aujourd’hui à Ekbir

La flotte d’Ekbir a appareillé pour se lancer à l’assaut
des îles Ataphades, mais si l’étrange tempête qui
l’empêchait de prendre la mer s’est tue (voir le VTF4-
06
Storm of the millennium), le flotte se heurte à
présent à de nouveaux problèmes. Les eaux, près des
îles maudites, sont souvent turbulentes et les vents
rugissent. Malgré cela, les voiles pourpres de
l’ennemi ne semblent pas en subir les méfaits. Les
navires des Ataphades croisent près des récifs du
Morskmogil. On soupçonne qu’ils pourraient s’y
cacher, un avantage tactique pour l’ennemi qui
pourrait ainsi prendre l’armada à revers alors qu’elle
s’attaque aux îles. Enfin, les renseignements de la
marine d’Ekbir concernant des monstres marins au
service des sorciers des îles ont été corroborés par des
attaques subies par les frégates de reconnaissance qui
se sont approchées des îles Ataphades.

Dans ce contexte, l’amirauté est peu enclin à risquer
ses forces dans un assaut où elle n’aurait pas ses
chances. La flotte croise donc à présent près de
Murenshi et les navires sont à bon port près de l’île
en attendant que la chance sourit au Califat.

Les plans de l’amirauté s’articulent autour des
objectifs suivants afin de préparer l’assaut :

- contrer l’avantage de l’ennemi face à la
météo

- prévenir la menace d’une attaque à revers
venant du Morskmogil

- prévenir les attaques sous-marines.

Les personnages parviendront, peut-être à l’issue de
ce module, à trouver une solution pour que la flotte
puisse appréhender les problèmes des courants et des
tempêtes...

La légende

Il est dit que lors de la campagne contre le prince de
Kazurka, il y a de cela près d’un millénaire, la flotte
menée par le prophète se heurta aux affres de l’océan
et aux pièges des stratèges ataphades dans les eaux
sombres du Drawmij. Tempêtes et monstres marins
assaillaient les navires causant de nombreux dégâts et
prévenaient l’approche des îles maudites.

Il est dit que les Pinacles apportèrent leur aide à la
flotte. Et c’est en la personne de Busterim Sarlunin
que parvint cette aide. Busterim était un poète réputé
en Ekbir et un historien reconnu des cours. Il
connaissait jusqu’au savoir oral transmis par les sages
des tribus paynims, il avait étudié les vestiges de
l’Empire aux quatre coins des terres bakluniennes. De
nombreux nobles appréciaient ses poèmes souvent
emprunts d’une morale avisée. Busterim était aussi
réputé pour avoir acquis la sagesse auprès des dragons
des Pinacles dont l’oreille était apaisée par les chants
et contes du poète.

Les livres de bords de Yeloba Shazarim, grand amiral
de la flotte, racontent qu’à l’aube du 777e jour de la
campagne, alors que la flotte avait été la proie des
krakens toute la nuit et que les vents la repoussaient
vers le Morskmogil : « … le soleil enfanta et porta sur
ses premiers rayons un oiseau de vermeil. Ce n’est
que quand il survola nos premiers navires que je
réalisais que les dragons des Pinacles nous
accordaient leur grâce à la vue du regard bienveillant
de l’énorme reptile. Sur son dos, il portait Busterim
kilons d’or qu’il déposa sur mon navire amiral. Il
s’éleva ensuite gonflant nos voiles des puissants
battements de ses ailes et nous lança – Voguez à
présent, fils de la Baklunie, guidés par l’hymne des
anciens héros.

Busterim dévoila alors la Flûte d’Or et d’Airain, avec
les premières notes, les vents se turent puis la
mélopée dissipa les nuages et les eaux se firent plus
claires… ».

On raconte que lorsque l’âge de Busterim dépassa le
nombre de roses du palais du prophète, le premier
rosier se mit à faner. Le poète se rendit alors sur le
rocher qu’on nomme à présent la griffe du dragon au
nord de la cité d’Ekbir. Là, le dragon vermeil
l’attendait. Ils chevauchèrent les vents les portant
vers le nord et on ne revit jamais Busterim kilons
d’or. Il est dit qu’il joue à présent de sa flûte pour les
Pinacles…

Les gardiens des Pinacles savent que le dragon
vermeil regagna seul les Pinacles, il avait mené son
vieil ami en un endroit secret dont il avait promis de
ne dire mot. Ils consignèrent aussi que Busterim
légua à ses enfants ses carnets de voyage et recueils de
poèmes afin qu’ils continuent de les faire vivre.

Aujourd’hui

Filéas Sarlunin est descendant de Busterim. Ce jeune
barde fréquente une congrégation d’artistes en un
lieu que l’on nomme les « scènes aériennes » à cause
de l’endroit où ils se réunissent : un vallon où des
amphithéâtres à ciel ouvert ont été bâtis.

Filéas est actuellement en disgrâce auprès du clergé
d’Al’Akbar. Il a été puni par un important Kadim
Shazarim pour avoir joué et chanté les hymnes
religieux de façon peu orthodoxe lors d’une messe.
Pour cette hérésie, Kadim lui infligea une marque de
justice qui l’empêche de jouer d’un instrument et de
chanter pour mille et un jours. La sentence décrétée
par le prêtre prévient aussi l’utilisation de la magie
bardique (seul un prêtre niveau 16 ou plus peut
espérer enlever cette marque et la malédiction de
Filéas ; toutefois, ce dernier est pieux et ne désire pas
échapper à sa sentence, il ne veux pas tricher et
refusera donc une telle chose). Filéas ne sera donc
d’aucune aide au cours de l’aventure, il tentera plutôt
de rester en vie tant bien que mal. En outre, la
malédiction du clergé afflige aussi Filéas de
malchance comme le constateront parfois à leurs
dépends les personnages.

Les carnets de Busterim sont dans les mains de
l’oncle de Filéas, et ce n’est qu’après les avoir
récupérés que les personnages pourront tenter de
retrouver la Flûte d’Or et d’Airain. Les carnets
mèneront les aventuriers sur un atoll du Morsmogil
où se trouve la tombe de Busterim.

Bien évidemment, les forces obscures des îles ne
laisseront pas les aventuriers s’emparer aussi
facilement de la Flûte !

RESUME

Introduction

Les personnages se rencontrent dans un relais entre
Fashtri et Bandar-Zyarat.

Rencontre 1 : Quand vacille la flamme

Les personnages portent secours à un étrange
chevalier en prise avec des goblinoïdes / géants.

Rencontre 2 : Les scènes aériennes

Les personnages se rendent à la demeure des bardes
pour y trouver l’héritier de Busterim Sarlunin,
rencontre avec Filéas, poète maudit.

Rencontre 3 : L’atelier du luthier

La troupe se rend auprès de l’oncle de Filéas afin de
consulter les carnets de voyage de Busterim.

Rencontre 4 : L’atoll du Morskmogil

Les notes conduisent les personnages à un atoll dans
le récif du Morskmogil.

Rencontre 5 : Sur l’île du dernier repos

Les personnages explorent la tombe de Busterim.

Rencontre 6 : Retour sur scène

Sur le chemin du retour, la troupe est attaquée par les
forces ataphades.

Rencontre 7 : Le banquet

De retour aux scènes aériennes, un banquet célèbre la
réussite des personnages.

Rencontre 8 : Un réveil difficile

Les personnages ont été dupés et au réveil constatent
qu’ils ont participé à un terrible banquet la veille.

Epilogue et Image finale

Les personnages ont à présent du sang sur les mains
et doivent retrouver les coupables qui les ont bernés.


Documents joints

Un Fil à la Patte (EKB5-07)
Quatrième épisode du Cycle : Consumé par son amour

Commentaires

Brèves

La Guerre de la 73e Sourate

samedi 8 octobre 2011

J’ai enfin pris mon courage à deux mains et j’ai scanné le scénario tiré de Backstab n°34 : La Guerre de la 73e Sourate, qui vient prendre sa place dans les scénarios Living Greyhawk Ekbir de l’année CY 591.

EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre

lundi 26 septembre 2011

Après deux ans, et au hasard d’un mail avec un collectionneur Australien, j’ai mis la main sur le scénario EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre.

Le Choc des Titans

mercredi 9 décembre 2009

Vous pouvez lire la description de cette bataille épique dans l’article EKB7-02S - Le Choc des Titans

EKB6-08 Force et Honneur

samedi 5 décembre 2009

Le mystère est levé - le module Force et Honneur porte le numéro EKB6-08. Le EKB6-07 étant en fait la 2e partie du module EKB6-06 Infestation.

Archives de la Triade

jeudi 3 décembre 2009

Gaël Richard m’a proposé de m’envoyer certaines de ses archives, on peut espérer découvrir des précisions passionnantes.

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 22 janvier 2017

Publication

174 Articles
Aucun album photo
21 Brèves
13 Sites Web
2 Auteurs

Visites

56 aujourd’hui
36 hier
74492 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés