EKB5-02 : Le Chant du Tocsin

Troisième épisode du Cycle : Consumé par son amour (APL 4-12)
mercredi 11 novembre 2009
par  armenfrast
popularité : 63%

Une plume, un songe, une mémoire brisée, et bientôt sonnera le glas…

Cette aventure est la suite directe du scénario EKB 5-01 Dans l’ombre de la haine.

Enfin de retour à Ekbir…

… Plus rien n’avait d’importance à présent,
Feitna, le meurtre, la vengeance et toute
cette souffrance. Le monde était différent.
Il avait échoué et il ne fut toujours qu’un
pantin mais quelle importance ? Sa
nouvelle vie… enfin sa renaissance comme
créature de la nuit lui offrait un panel
d’expériences nouvelles. Tel un enfant il
découvrait un monde totalement différent.
Cependant il sentait aussi monter une faim
en lui, une faim comme il n’en avait jamais
éprouvé, frénétique et jubilatoire à la fois.
Et des proies… On lui indiquait de délicieuses proies,
la chasse allait commencer… »

BACKGROUND

Il y a à peine deux an à présent, Hakim Ibn Sahiel
avait entraîné Feitna Kunrummi dans l’adultère au
travers d’une folle passion. Mais cette histoire devait
se finir de façon tragique lorsque Hakim assassina
son mari sur les « conseils d’un ami » (voir le scénario
Ekbir Consumé par son amour).

Cet « ami » ou confesseur est un prêtre et érudit que
Hakim avait rencontré dans sa jeunesse et avec qui il
s’était lié d’amitié. Ce prêtre, Vaissim, a succombé il y
a plusieurs années à sa passion des écrits magiques et
est devenu un dévot de Vecna. Il n’en demeure pas
moins que c’est le seigneur d’un iqta et qu’il est
d’ascendance noble.

Tout a commencé il y a dix ans. Vaissim Raminand
était un prêtre du prophète pieu et promu à un
brillant avenir. Il était le plus fidèle ami de Jasluan
Khajahal, autre disciple au grand temple d’Al’Akbar
de la cité d’Ekbir. Les deux amis grandirent
ensemble. Vaissim devint prêtre et Jasluan s’orienta
vers la voie des Faris. Leur foi et leur dévotion étaient
sans faille. Toutefois une rivalité mêlée de
camaraderie les poussait à toujours se dépasser et à
rechercher l’excellence.

Ainsi Vaissim qui était clairvoyant mais aussi érudit,
sentit qu’un jour le Mal qui sommeillait dans les
Ataphades se réveillerait, et il se mit en tête d’en
apprendre le plus possible sur les sorciers dégénérés
des îles du nord. Il étudia donc les anciens textes et
rechercha tout ce qui touchait de près ou de loin les
Ataphades. Il devint spécialiste sur le sujet, et dans
ses recherches il découvrit des secrets dont certains
sont sans doute encore renfermés dans les
bibliothèques du Zashassar. Ses recherches devinrent
peu à peu une obsession, et il fut bientôt persuadé
qu’il fallait se rendre là-bas pour voir ce qui s’y
tramait, ce qu’étaient devenus les anciens sorciers et
ce pour le bien d’Ekbir car tôt ou tard Vaissim était
persuadé qu’ils s’attaqueraient à leur ancien ennemi.
Jasluan était inquiet de voir son ami ainsi monopolisé
par l’idée d’aller sur les Îles Ataphades et tenta à
maintes remises de l’en dissuader. Mais déjà Vaissim
avait constitué son équipe, Jasluan, lui et quatre
autres fidèles compagnons. Le plan était scellé. Ils
embarqueraient du Dezbat sur une petite caravelle et
arriveraient sur les îles par l’ouest. Jasluan refusa de se
joindre à l’épopée, persuadé que le projet était voué à
l’échec, et lui-même certain que de nombreuses
autres choses bien plus importantes pour la
prospérité d’Ekbir étaient à accomplir.

Le groupe prit la mer sans lui. Mais il sut à ce
moment qu’un malheur allait leur arriver. Pris de
remords il s’embarqua à son tour sur un patrouilleur
de la flotte et après quelques jours eut la confirmation
de ses craintes quand il aperçut les restes de la
caravelle de ses amis en proie aux flammes et une
voile pourpre qui s’éloignait. Du navire sombrant il
ne parvint à retirer que les carcasses calcinées de ses
amis et une immense tristesse mêlée de culpabilité.

Cependant ce ne fut pas la fin de Vaissim qui, caprice
du destin parvint finalement à ses fins et rejoignit les
îles Ataphades mais en tant que prisonnier (les vils
sorciers avaient revêtu un corps de ses effets pensant
bien que ce pion leur serait un jour utile !).

Nous ne conterons pas ici les supplices qu’il dût
endurer, à la fois physiques et moraux. Les sorciers
ataphades avaient en effet trouvé ici une source
d’informations appréciable. Et quand ils en eurent
fini avec lui, ils poussèrent le vice à le jeter à une
créature qui saurait se repaître de son sang mais
doucement... il fut vampirisé.

Vaissim était devenu un vampire lui-même, une
horrible créature de la nuit, ce qu’il avait toujours
abhorré. Il trouva refuge dans son obsession, l’étude,
et découvrit les textes de Vecna... Des années plus
tard, il eut enfin l’occasion de revenir en Ekbir et au
Dezbat (« avait-il été trahi lors de son départ ? » se
demandait-il à présent) où par une nuit sans lune des
simples caisses de terres furent déchargées d’un
navire aux voiles pourpres.

Vaissim allait rentrer chez lui et d’ici servir les
desseins de ses nouveaux maîtres. Il retourna jusqu’au
fief familial, constata qu’il avait une sépulture et qu’on
l’avait pleuré ! Il fut aisé de prendre place parmi les
siens grâce à son frère jumeau Vissem dont il usurpa
l’identité. Il ne put toutefois se résoudre à le faire
disparaître et en constatant l’amnésie de ce dernier
suite à leur affrontement (pendant lequel Vissem
subit un choc à la tête qui le rendit amnésique) il
décida de le chasser loin de chez lui (certains
personnages joueurs l’on peut être déjà rencontré,
c’est le prêtre contemplatif qui avait fait vœu de
silence lors de l’interactif du château des Hautes-
Eaux, il pourra être reconnu par les personnages
ayant participé à cet interactif). A noter par ailleurs
qu’un sortilège de heal permettra à Vissem de
recouvrer sa mémoire.

Vaissim a intrigué pour se placer aux endroits où il
pourrait obtenir des informations précieuses et il
devint un espion très précieux pour les îles du nord.
Poussé par sa passion des recherches, il se mit aussi
en quête de connaissances et d’objets précieux pour
ses maîtres. C’est dans ce but qu’il utilisa Hakim pour
se débarrasser d’un gêneur (Hasor Kunrummi) afin
de placer une proie plus aisément manipulable (Tarek
Yundilla) à une position stratégique.

En effet Hasor et Tarek étaient tous les deux
pressentis comme candidats pour accéder à une
importante position honorifique en qualité de maître
éleveur de pur sang : Grand Maître des haras du
Calife. En plus du titre et de la renommée, cette
position apporte une influence notable au niveau des
lois régissant le commerce des chevaux ainsi que la
possibilité de côtoyer le gratin de la noblesse et de la
chevalerie (une manne d’informations et de
rumeurs !). Tarek, de par sa nature plus volage
(célibataire et appréciant à sa juste valeur la gente
féminine) était une proie plus facile. Vaissim avait
donc placé ses pions et seule la possibilité de voir
Hasor obtenir le poste le gênait. Il a donc manipulé
Hakim qu’il savait en « affaire » avec la femme de
Hasor afin que ce dernier en vienne à éliminer le
marchand.

Une fois Hasor mort, Tarek obtint le poste convoité
et il put mettre son plan à exécution : il attira Tarek
en dehors de ses murs à l’aide de la courtisane qu’il
fréquentait (une certaine Seriena qu’il avait sous son
contrôle), le kidnappa et procéda à un échange en
mettant un de ses agent à sa place (un doppleganger).
Par un coup du sort, Seriena parvint à se libérer du
sortilège qui la charmait en voyant Tarek tomber
dans l’embuscade et s’enfuit, l’esprit encore
embrumé, tel un songe, se rappelant bien mal ce
qu’elle avait fait. Vaissim envoya des tueurs à ses
trousses (vampires) et on la retrouva morte peu après
sans qu’elle n’ait pu révéler quoi que ce soit (sort de
quête dont elle avait été la victime). Mais les tueurs
commirent une erreur. Désobéissant à leur maître, ils
ne se contentèrent pas de tuer la jeune femme mais
se sont délecté de son sang, et repus, ont négligé de
faire disparaître le corps avant le point du jour.

Après quelque temps, ses efforts allaient se révéler
fructueux puisque Tarek (enfin son double) eut vent
d’une affaire intéressante. On lui demanda sous le
sceau du secret de tenir prêt trois chevaux hors pair à
partir au plus vite de la cité et trois autres près d’un
gué au sud de Bandar-Zyarat. La faculté de lire les
pensées du doppleganger lui apprit en outre que trois
Faris étaient chargés d’aller chercher quelque chose
de précieux là-bas dans le plus grand secret pour le
ramener à la capitale au plus vite. Étant par ailleurs au
courant du récent échec de la prise de la ville par les
forces Ataphades, il flaira le filon et décida de tendre
une embuscade aux chevaliers pour s’emparer de la
chose (voir le module Dans l’ombre de la haine).

Pendant ces événements, Hakim, désireux de se
venger de Vaissim qui l’avait manipulé et à cause de
qui il se trouvait déconsidéré, était sur les traces de
Vaissim. Il parvint à trouver sa piste quand Tarek lui
envoya un message à l’aide d’un pigeon voyageur.
Hakim envoya son perroquet à la poursuite du
pigeon. Le familier d’Hakim poursuivit le pigeon
jusque dans un iqta du nord et le terrassa avant qu’il
ne se pose sur une tour du château de l’iqta
Raminand. Hakim décida de se mettre en route vers
le château afin s’assouvir sa soif de vengeance envers
Vaissim. Il envoya en parallèle son perroquet porteur
d’un message aux personnages (ou à Feitna, voir
l’introduction).

Hakim n’a malheureusement pas réussi à consumer
Vaissim dans les flammes de sa haine et il a découvert
trop tard que l’homme n’avait plus rien d’humain…
Hakim a été vampirisé à son tour et est devenu un
serviteur de Vaissim.

RESUME

Introduction

Les personnages arrivent à Ekbir par la route
commerciale venant de Kofeh pour célébrer le
festival de Regain et l’arrivée du printemps. Ou ils
sont de retour du précédent épisode (Dans l’ombre de
la haine) et depuis deux jours dans la cité.

Rencontre 1 : Signé d’une plume

Hakim désire prendre contact avec les personnages.
Il leur avouera ses suspicions et leur dira avoir
intercepté un pigeon à l’aide de son perroquet avant
qu’il ne délivre un message à la demeure d’un certain
Vissem dans une province du nord. Ou, les
personnages seront contactés par Feitna.

Rencontre 2 : Vers l’iqta

Les personnages se rendent vers la demeure de
Vaissim. En route, ils sont la proie des éléments…
Est-ce bien naturel ou ont-ils gêné quelqu’un ? Il y a
aussi les yeux rouges dans la nuit… Enfin Ils
parviennent au village de Saliata qui se trouve près du
château Raminand.

Rencontre 3 : Le Château Raminand

Description du château.

Rencontre 4 : Dans la gueule du loup

Les personnages se rendent au château de Vissem
Raminand. Ils devront comprendre qu’en fait,
Vaissim a usurpé l’identité de son frère. Ils se seront
aussi par là-même précipités dans la gueule du loup et
seront la proie des serviteurs de Vaissim.

Rencontre 5 : Un vieil ennemi

Hakim, qui entre temps a été vampirisé en tentant de
se venger de Vaissim, tente d’en finir avec les
personnages.

Rencontre 6 : Le Silence brisé

Vissem, après avoir longtemps erré en Ekbir est de
retour au château. Les personnages auront-ils compris
que Vissem est un individu différent ?

Rencontre 7 : Une triste mine

L’inquisiteur (qui enquête dans la région) est parti
dans la mine, pourquoi ? Il faut aller lui prêter main
forte. Les personnages arrivent trop tard. C’est un
carnage et Vaissim révèle sa véritable identité.

Rencontre 8 : Un ami… une histoire

Retour au château. Un nouvel individu est présent :
Jasluan et Vaissim se retrouvent, mais plus rien n’est
pareil. Parviendront-il a empêcher la mort de Vissem
face à son jumeau maléfique ?

Rencontre Optionnelle : Dans les cryptes

C’est l’ultime chasse au vampire qui commence avec
l’aube... Retrouvé dans les cryptes, Tarek confie la
mission de donner une lettre de change à un
marchand pour qu’une selle soit livrée au cavalier qui
montera Mélopée d’Issar pour le Trophée des
Champions.

Epilogue et Image finale
Les personnages rentrent à Ekbir pour les festivités
du printemps et le très attendu Trophée des Champions.


Documents joints

Le Chant du Tocsin (EKB5-02)
Troisième épisode du Cycle : Consumé par son amour

Commentaires

Brèves

La Guerre de la 73e Sourate

samedi 8 octobre 2011

J’ai enfin pris mon courage à deux mains et j’ai scanné le scénario tiré de Backstab n°34 : La Guerre de la 73e Sourate, qui vient prendre sa place dans les scénarios Living Greyhawk Ekbir de l’année CY 591.

EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre

lundi 26 septembre 2011

Après deux ans, et au hasard d’un mail avec un collectionneur Australien, j’ai mis la main sur le scénario EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre.

Le Choc des Titans

mercredi 9 décembre 2009

Vous pouvez lire la description de cette bataille épique dans l’article EKB7-02S - Le Choc des Titans

EKB6-08 Force et Honneur

samedi 5 décembre 2009

Le mystère est levé - le module Force et Honneur porte le numéro EKB6-08. Le EKB6-07 étant en fait la 2e partie du module EKB6-06 Infestation.

Archives de la Triade

jeudi 3 décembre 2009

Gaël Richard m’a proposé de m’envoyer certaines de ses archives, on peut espérer découvrir des précisions passionnantes.

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 22 janvier 2017

Publication

174 Articles
Aucun album photo
21 Brèves
13 Sites Web
2 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
41 hier
77006 depuis le début
Aucun visiteur actuellement connecté