ADP1-04F : Ce qui repose ici-bas

What Lies Beneath (APL 2-8)
jeudi 5 novembre 2009
par  armenfrast
popularité : 42%

Les aventuriers arrivent dans un petit village durant une cérémonie funéraire où le défunt est empalé et décapité par des villageois empestant l’ail. Qui sait quel genre de maléfice est en train d’envahir le cimetière ? Le dernier groupe ayant tenté de le purifier a mystérieusement disparu…

BACKGROUND

L’histoire de Hagron Palitoc’h

Il y a plus de dix ans, au début des guerres de Faucongris, le prêtre d’un infâme culte de la mort se mit à prendre de l’importance dans la province du Qaradol. Le grand prêtre et chef de ce culte nécromantique était appelé par ses fidèles Ambrios.

Agissant sous le couvert d’un orphelinat, ce culte de l’assassinat et de la mort prospéra pendant plusieurs années avant d’attirer l’attention d’un paladin du pays nommé Hagron Palitoc’h. Hagron et ses suivants après avoir découvert les vils projets d’Ambrios à l’encontre des enfants de l’orphelinat, pourchassèrent et affrontèrent le grand prêtre sur un champ de bataille, non loin d’une forteresse dont Ambrios avait fait sa demeure. Invoquant les pouvoirs d’Azor Alq, Hagron parvint à détruire l’armée impie accompagnant d’Ambrios, tuant le puissant grand prêtre et mettant son armée en déroute. Durant le combat le puissant faris fût mortellement blessé, mais puisant dans ses dernières ressources, il traqua les infidèles jusqu’à leur dernier repaire afin de donner l’assaut final.

Les hommes de Hagron encerclèrent le sanctuaire et, assurés d’une victoire certaine, balayèrent les gardes du temple. Hagron et ses hommes fouillèrent le temple mais ne trouvèrent aucune trace du corps du grand prêtre.

Le cœur lourd à l’idée de ne pas avoir retrouvé le corps du grand prêtre, mais assuré du fait que le culte était vaincu pour toujours dans la région, Hagron s’éteignit quelques temps plus tard. Sa dernière volonté fût d’être enterré dans son village natal de Dogandeh. Aujourd’hui encore, certains bardes conte les exploits du saint faris d’Azor Alq et de son sacrifice. L’orphelinat de Tchesmagür, dont s’occupent maintenant les faris du ribat de la Voie du Cheval, porte aujourd’hui une stèle à sa mémoire.

La province du Qaradol

Cette région est réputée pour sa terre noire très fertile. De grands défrichements sont en cours qui devraient durer pendant encore plusieurs générations surtout si l’on tient compte de l’immense forêt sauvage de l’Udgru.

La province est le fief de la famille royale Oukoumlinen. La capitale provinciale est le bourg de Tchesmagür. Le ribat fortifié de la confrérie de la Voie du cheval se trouve dans le Qaradol.

La famille royale Oukoumlinen

La famille Oukoumlinen a la charge de la province de Qaradol. Elle a lancé une grande politique de défrichement et la mise en valeur des terres pour l’agriculture est devenue sa priorité, prenant le pas sur son ancienne spécialité dans l’élevage des chevaux.

La Confrérie de la Voie du cheval

Les faris de cette confrérie ont développé une voie mystique basée sur l’équitation. Ce sont de prodigieux cavaliers. Ils sont aussi maîtres dans l’élevage des chevaux et notamment des fameux coursiers bakluniens.

RESUME

Synopsis : Les personnages arrivent dans un village rural pendant une cérémonie funéraire. Il pleut. Des rituels bizarres se déroulent pendant les funérailles, dont l’administration d’un pieu en bois et une décapitation. En fait le cimetière est le refuge d’une bande de goules. Leur tanière est la tombe d’un héros local. Là, elles accumulent des objets pillés dans les tombes. Restituer des objets significatifs, ainsi que des objets non magiques permettra d’obtenir la gratitude du prêtre.

Introduction : Les personnages ne parviennent pas à trouver une boutique ou un commerce ouvert, car tout le village assiste à des funérailles lors d’un après-midi pluvieux. Tout commence en début d’après-midi.

Rencontres 1 : Présentation, rencontre avec les villageois. Après la cérémonie, tous les participants retournent à la taverne locale. Là les personnages sont mis au courant des aventuriers perdus, de la magicienne mordue, de l’étranger et du respectable demi-elfe.

Rencontre 2 : Présentation, rencontre avec le prêtre. Galamar donne aux PJ toutes les informations possibles. Il peut leur parler de la mort du vieux prêtre, de l’étranger en noir, et de la magicienne.

Rencontre 3 : Le cimetière. Les PC trouvent des tombes exhumées, des cercueils vides, et des traces de pas. Certaines de ces traces sont celles de bottes, d’autres de pieds squelettiques, et d’autres de pieds nus humains. Toutes sont simples à suivre car la pluie a rendu le sol boueux. Cette découverte a lieu dans une partie du cimetière distincte du lieu des funérailles.

Rencontre 4 : La tombe. En cherchant dans le cimetière, les PJ devraient entrer dans la tombe de Hagron, un paladin mort en pourchassant les adeptes d’un culte maléfique. Il a été enterré en héros dans cette tombe spécialement construite à son attention. Les fondations de la tombe sont une crypte bien plus ancienne. Un panneau dans le sarcophage a été conçu pour accéder à la crypte en dessous. Cette zone est aussi la tanière des goules qui hantent le cimetière.

Rencontre 5 : La crypte. Sous la tombe se trouve une petite crypte avec plusieurs salles. Chacune d’entre elles contient un type de monstre ou d’obstacle. La pièce centrale contient un sarcophage avec le corps parfaitement conservé d’une femme qui porte une tenue de cérémonie pourpre et or (Connaissances (p65) Religion DD25 : Secte Draconique de Fragorox) et elle tient un médaillon dans ses mains.

Conclusion : Les personnages révèlent leurs trouvailles au prêtre. S’ils rendent les objets d’héritage à l’église en vue de leur redistribution aux familles, ils se verront récompensés.

Histoire

Les ennuis ont commencé il y a environ deux mois avec l’arrivée d’un étranger vêtu de noir dans la nuit. Après le départ de l’homme en noir, Le cheval qu’il a vendu au prêtre du coin est mort d’une infection pulmonaire. Peu de temps après le prêtre en question est mort à son tour, victime d’une attaque cardiaque puis quelque chose a commencé à déterrer les cadavres et laisser les cercueils vides dans le cimetière. Un mois plus tard, un groupe de jeunes aventuriers a disparu dans le cimetière. L’un d’entre eux a été trouvé à trois kilomètres de là, mort dans la forêt avec quatre piqûres au cou. Depuis, les « pillages de tombes » n’ont fait qu’empirer.

Les annexes contiennent des informations précises sur la phonétique et l’alphabet Bakluni.

Documents joints

Ce qui repose ici-bas (ADP1-04F)
Adaptation en français
What Lies Beneath (ADP1-04)
Version anglaise

Commentaires

Brèves

La Guerre de la 73e Sourate

samedi 8 octobre 2011

J’ai enfin pris mon courage à deux mains et j’ai scanné le scénario tiré de Backstab n°34 : La Guerre de la 73e Sourate, qui vient prendre sa place dans les scénarios Living Greyhawk Ekbir de l’année CY 591.

EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre

lundi 26 septembre 2011

Après deux ans, et au hasard d’un mail avec un collectionneur Australien, j’ai mis la main sur le scénario EKB-7-03 Dans le Griffes du Tigre.

Le Choc des Titans

mercredi 9 décembre 2009

Vous pouvez lire la description de cette bataille épique dans l’article EKB7-02S - Le Choc des Titans

EKB6-08 Force et Honneur

samedi 5 décembre 2009

Le mystère est levé - le module Force et Honneur porte le numéro EKB6-08. Le EKB6-07 étant en fait la 2e partie du module EKB6-06 Infestation.

Archives de la Triade

jeudi 3 décembre 2009

Gaël Richard m’a proposé de m’envoyer certaines de ses archives, on peut espérer découvrir des précisions passionnantes.

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 22 janvier 2017

Publication

174 Articles
Aucun album photo
21 Brèves
13 Sites Web
2 Auteurs

Visites

41 aujourd’hui
55 hier
77006 depuis le début
Aucun visiteur actuellement connecté